Archive for the ‘parc nature’ Category

Rivières perdues – 2e partie

Nous nous sommes penchés il y a quelque temps sur la pratique de réouverture des rivières perdues à travers le monde (http://lesamisdemeadowbrook.org/uncategorized/daylighting-les-rivieres/?lang=fr). Pas besoin de courir aussi loin, Montréal affichant quelques projets de son crû.  On peut rêver en regardant les cartes anciennes de Montréal où l’on dénombre une trentaine de ruisseaux et de rivières, en bonne partie disparus. Quelques braves se sont inspirés cependant de ces anciennes cartes pour faire revivre leur petit bout de rivière…

Le projet Bleue Montréal du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) au Québec, a ciblé cinq arrondissements à Montréal où l’on pourrait libérer d’anciennes rivières, en créer de nouvelles ou aménager des ruelles bleues. Trois d’entre eux, à savoir le Sud-Ouest et la rivière Saint-Pierre, Ville-Marie et le ruisseau St-Martin,  et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et le ruisseau Provost, ont fait l’objet d’études de faisabilité. Sophie Paradis,  directrice pour le Québec du WWF-Canada, mène ce projet en collaboration avec de nombreux experts et groupes locaux dont Isabelle Thomas de l’Université de Montréal.

Un chapelet de parcs et d’espaces verts à relier dans l’est de Montréal

La Coalition Sauvons le ruisseau Molson a pour sa part mis de l’avant le projet de parc-nature Ruisseau-de-la-Grande-Prairie, un corridor vert et bleu de 8 km qui s’étendrait du port de Montréal jusqu’à la rivière des Prairies dans le bassin versant du ruisseau Molson qui courait autrefois dans Mercier- Hochelaga-Maisonneuve, Saint-Léonard et Anjou. Le projet relierait une quinzaine de parcs, de marais, d’étangs, de boisés et de friches qui se trouve dans le lit de la rivière canalisée dans les années 1950.

https://drive.google.com/file/d/1hN1qpbrnjfHc-ryP9AcHBZWYwi_uvcrN/view

https://ruisseaumolsonreferences.blogspot.com/2018/06/carte-interactive-du-bassin-versant-du.html

La station de pompage Craig sous le pont Jacques-Cartier

Et pour les réunir tous, il y a le projet du Comité pour la sauvegarde des pompes Craig qui verrait l’ancienne station de pompage Craig, ce curieux bâtiment de pierre avec une très haute cheminée que l’on aperçoit sous le pont Jacques-Cartier , coincé entre l’avenue Viger et l’autoroute Ville-Marie(il porte même les armoires de la ville de Montréal), transformer en centre d’interprétation des rivières perdues et des infrastructures souterraines.

Danielle Plamondon et Pierre-Luc Rivest sont deux « drainers » qui ont exploré  la station de pompage et le collecteur d’égout en briques de 8 pi de diamètre qui y est relié. (Dans ce cas-ci, c’est la rivière Saint-Martin qui a été canalisée dans le collecteur Craig.) Construite en 1887, la station de pompage se voulait une solution aux inondations printanières, la station acheminant le trop plein vers le fleuve Saint-Laurent. Elle contient pratiquement tout l’équipement d’origine. Le bâtiment est abandonné depuis 1987.

https://www.facebook.com/Les-AmiEs-de-la-Station-de-Pompage-Craig-390682241655465/

https://drive.google.com/file/d/1x1jVkeFZMGvo0Urt-zxQnbpMwSrlqmBl/view?fbclid=IwAR1gkvmYZfv1p9YHehyb2UAl6EraD0cq0n2m6GylejaGDD9yDcojK9Jno6M

Des liens à créer

L’idée n’est pas nouvelle, mais elle vaut la peine d’être répétée…

Notre carte du sud-ouest de Montréal montre tout le potentiel du secteur qui, avec un peu d’effort, pourrait devenir un fabuleux terrain de jeux et permettre à la faune aussi de circuler sur le territoire.

Les cyclistes connaissent déjà la piste du canal de Lachine, celle du canal de l’Aqueduc et la magnifique piste cyclable des Berges qui traverse les arrondissements de LaSalle et de Verdun.

Les photographes se délectent de la faune du parc des Rapides et du parc Angrignon et les ornithologues amateurs profitent de la présence de nombreuses espèces d’oiseaux sur la falaise Saint-Jacques.

Dans les cartons, il y a la bande verte le long de la Falaise, le parc-nature Turcot et la dalle-parc entre les arrondissements de Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce et Le Sud Ouest.

Comment relier tous ces morceaux en une trame verte pour le sud-ouest de Montréal qui puisse à la fois profiter aux résidents de Lachine, Saint-Pierre, Côte Saint-Luc, Montréal-Ouest, Notre-Dame-de-Grâce, LaSalle, Le Sud-ouest et Verdun?

Nous attendons vos suggestions!

Les Amis appuie la création du parc-nature de la Falaise Saint-Jacques

Les Amis du Parc Meadowbrook (Les Amis) appuie entièrement la création du parc-nature de la Falaise Saint-Jacques dans un mémoire présenté à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) le 20 novembre dernier.

Les audiences de l’OCPM portaient sur un projet de la Ville de Montréal de créer un parc-nature de 30 hectares à côté du nouvel échangeur Turcot, parc qui comprendrait un lac, des boisés et un lien nord-sud au-dessus de l’autoroute pour les piétons et les cyclistes.

« Les Amis du Parc Meadowbrook et d’autres groupes environnementaux de même que des milliers de résidents des arrondissements CDN/NDG et Le Sud-ouest ainsi que des résidents de toute l’Ile qui veulent voir la Ville protéger les espaces verts et les anciennes terres agricoles du développement applaudissent la volonté de la Ville de Montréal de créer un parc-nature de la Falaise Saint-Jacques qui réunit le boisé de la Falaise Saint-Jacques — actuellement un écoterritoire – et l’ancienne cour Turcot », note le mémoire.

Un parc sur la Falaise, un long escarpement qui borde la zone Turcot, enlèverait de la pression sur le parc du Mont Royal, poursuit Les Amis, en ajoutant qu’un autre parc semblable à Meadowbrook ferait de même. Ensemble, ils réduiraient le trafic automobile dans CDN/NDG et les émissions de GES et amélioreraient la fluidité du trafic.

Les Amis a été créé par des citoyens il y a 29 ans afin de protéger le terrain de golf Meadowbrook du développement résidentiel et le transformer en un parc-nature de 57 hectares. Le mémoire rappelait que même si la Falaise Saint-Jacques et Meadowbrook ne sont pas contigus, ils sont inter reliés, car la faune utilise ces deux espaces. Le corridor ferroviaire permet aux animaux de passer d’un site à l’autre. Un corridor piétonnier et cycliste pourrait aussi être créé entre ces deux espaces.

Le mémoire soulignait que la Falaise Saint-Jacques sert de dépotoir depuis de trop nombreuses années. En tant que parc, elle serait nettoyée, des arbres indigènes pourraient y être plantés et les animaux qui y vivent seraient mieux protégés.

Le parc nature de la Falaise Saint-Jacques serait une bonne occasion de rappeler la présence du Lac à la Loutre, aussi connu sous le nom de Lac Saint-Pierre. Ce lac disparu était alimenté par la rivière Saint- Pierre qui a été enfouie depuis des décennies. On retrouve d’ailleurs sur Meadowbrook l’une des dernières sections encore visibles de la rivière.

Les Amis a noté que le projet de parc sur Turcot comprenait la création d’un lac et que ce lac pourrait faire partie d’un projet de réouverture de la rivière Saint-Pierre. Les eaux pluviales recueillies par des collecteurs pourraient être remontées à la surface et ainsi créer un plus grand lac qui aurait tous les avantages d’un lac, soit la biodiversité, l’atténuation des inondations et la biorémédiation.

Les Amis a finalement exprimé le souhait que la ville crée une ceinture de parcs autour du centre de Montréal avec Meadowbrook, le mont Royal, la Falaise, le nouveau parc Turcot et le parc Angrignon comme pièces maitresses.

Vous pouvez lire notre mémoire à

http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P98/7.11_les_amis_du_parc_meadowbrooks.pdf

Toute la documentation sur la consultation et les présentations d’autres groupes et individus se trouvent à l’adresse suivante

http://ocpm.qc.ca/fr/parc-nature/documentation