Archive for March, 2016

Protéger la falaise St-Jacques

La mission de Les Amis du Parc Meadowbrook entend relier le parc Meadowbook par un corridor vert à un réseau de parcs, dont la falaise St-Jacques. Jusqu’à récemment, bien des gens ne connaissaient même pas l’existence de la falaise St-Jacques. Maintenant que la construction de l’échangeur Turcot au bas de la falaise est entamée, cet espace boisé fait régulièrement les manchettes et des groupes environnementaux en réclament la conservation dans le cadre de la création d’un corridor vert dans le sud-ouest de l’île de Montréal.

photo: Andy Riga

photo: Andy Riga

Falaise décrit bien cet escarpement qui s’étire sur quatre kilomètres de l’échangeur de Montréal-Ouest à l’autoroute Décarie. Ces érabIes, frênes et peupliers accueillent de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs et nichants et le bois abrite une rare population de couleuvres brunes.

La falaise bordait autrefois les bords du lac Saint-Pierre, un lac qui couvrait ce qu’est devenu la cour Turcot. On la retrouve sur des cartes dès 1702. Dans les années 1800, elle surplombait le village des Tanneries. Au 20e siècle, on l’a perdue de vue derrière les concessionaires automobiles et les supermarchés de la rue St. Jacques (autrefois le chemin Upper Lachine) et l’escarpement est devenu un dépotoir pour les commerces avoisinants.

Au début des années 1980, le maire Jean Drapeau voulait en faire un parc, mais l’on n’y a pas donné suite. L’endroit a été nettoyé à plusieurs reprises, on y a planté de jeunes arbres et stabilisé le sol, mais à chaque fois, la falaise retombait dans l’oubli.

En 2004, la ville considérait la falaise et le mont Royal comme des caractéristiques de base du paysage montréalais. Tout comme neuf autres espaces verts, elle était désignée éco-territoire, un espace naturel à protéger et à réhabiliter. Douze ans plus tard, il n’y a toujours pas de plan concret pour ce faire.P6180040-300x300

L’automne dernier, plus de 165 arbres étaient coupés à l’extrémité ouest pour faciliter le projet Turcot. La disparition de ces arbres a fait réagir Lisa Mintz, une ornithologue amateur et elle a formé le groupe Sauvons la falaise! De nouveaux arbres devraient être plantés lorsque les travaux d’autoroute et de chemin de fer seront terminés, mais cela a tourné les projecteurs sur la falaise, les journaux et la télévision se préoccupant de son sort et les demandes de conservation de cet espace vert allant s’intensifiant.

La ville a reconnu la valeur historique de l’escarpement étant l’un des rares traits naturels de l’île à avoir survécu dans son état original , visible sur plusieurs kilomètres de surcroit.

La falaise est un élément important d’un corridor vert. Un corridor, qu’il soit naturel ou de main d’homme, relie des espaces verts isolés et les rend accessibles aux oiseaux et à la faune. Il y a des espaces verts à Meadowbrook, à la falaise, aux bord du canal Lachine, dans le parc Angrignon, autour de l’Institut Douglas et le long des rives du Saint-Laurent. Sans les arbres de la falaise, la distance entre Meadowbrook et ces autres espaces verts serait trop grande.

photo: Andy Riga

photo: Andy Riga

Récemment, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), Les Amis du Parc Meadowbrook, Sierra Club Québec, la Coalition verte, Sauvons la falaise! et d’autres groupes communautaires et environnementaux ont formé un nouveau comité pour faire pression sur Transport Québec afin de rendre Turcot accessible aux Montréalais qui veulent marcher ou faire du vélo par dessus le chemin de fer et l’autoroute et ainsi relier NDG au canal Lachine, à Ville-Émard et à LaSalle. Des cartes de 2010 et 2012 montrent une dalle-parc entre le canal Lachine et NDG. Ce pont n’apparait plus sur les plans actuels.

Ce comité a aussi noté qu’un sentier de marche et de vélo prévu pour le bas de la falaise n’aura que deux points d’accès, à chacune des extrémités de l’escarpement, ce qui pourrait nuire à la sécurité des utisateurs.

Les Amis du Parc Meadowbrook et d’autres groupes suivent le projet Turcot de près afin de s’assurer que les promesses de protection de la falaise sont tenues.

Liens:

Sous notre site Web http://lesamisdemeadowbrook.org/uncategorized/save-la-falaise-st-jacques/

Lesarticles d’Andy Riga, dont une histoire de la falaise et son blogue sur la randonnée dans le boisé https://andyriga.wordpress.com/2016/02/05/falaise-st-jacques-what-you-should-know-about-montreals-forested-oasis/

Communiqué de presse du CRE-Montréal http://www.cremtl.qc.ca/actualites/2016/projet-turcot-creation-comite-turcot-vert-actif-pour-que-les-promesses-soient-tenues

Article de The Gazette sur cette nouvelle http://montrealgazette.com/news/local-news/groups-call-for-bikepedestrian-bridge-over-highway-20-and-train-tracks

Éditorial de The Gazette sur la falaisehttp://montrealgazette.com/opinion/editorials/editorial-protecting-and-enhancing-the-falaise-st-jacques

Article d’Andy Riga sur la falaise:

http://montrealgazette.com/news/local-news/falaise-st-jacques-a-pocket-of-wilderness-in-montreals-concrete-jungle

On peut aussi retrouver tout le materiel d’Andy et des photos ici: https://andyriga.wordpress.com/

écrit par Janice Hamilton